image

© STAFF / AFP Photo

Henri Matisse

Né en 1869 au Cateau-Cambresis (France), décédé en 1954 à Nice (France) 

 

Chef de file du fauvisme, maître du mouvement moderne au XXe siècle, Matisse a joué un rôle majeur par sa stylisation des formes et la synthèse qu’il opère entre couleur et dessin.

En 1890, alors clerc d’avoué, Henri Matisse s’inscrit à l’Académie Julian puis intègre l’atelier de Gustave Moreau. Sa rencontre avec l’impressionnisme en 1897, le marque, tout comme ses premiers voyages méridionaux, période où il découvre les œuvres de Van Gogh et surtout de Cézanne. Mais sa rupture avec l’académie passe d’abord par le pointillisme de Signac dont son Luxe, calme et volupté (1904) se réclame. L’œuvre n’est qu’un préambule à l’élargissement de sa touche, l’intensification des tons et à une liberté de la ligne qu’il affirme lors de son séjour à Collioure avec Derain en 1905. Le résultat est exposé lors du Salon d’automne de 1905 et Matisse est qualifié à cette occasion par le critique Louis Vauxcelles comme un des « fauves ». Dans les années 1910, Matisse aspire à une simplification de ses moyens et une géométrisation qui frôle l’abstraction (Porte-fenêtre à Collioure, 1914). Influence de l’Orient, prégnance de la musique et solutions d’intégration des figures dans l’espace constituent quelques-unes des directions prises par l’œuvre du peintre dans les années 1920 et 1930. Après-guerre, le synthétisme de Matisse, sa manière de composer en aplats, s’intensifie encore comme dans les Intérieurs produits à Vence entre 1946 et 1948. Leur conclusion tend vers les papiers découpés à venir, une méthode employée par Matisse alors qu’il ne peut plus peindre. Cette technique, déjà expérimentée dans les années 1930 pour la réalisation de La Danse de la Fondation Barnes et celle de Paris (musée d’Art moderne de la Ville de Paris), lui permet de dessiner directement avec la couleur, voire la lumière (vitraux de la chapelle de Vence, 1948-1951). D’abord liés à la répétition de motifs, les papiers découpés révèleront toute leur plénitude dans La Tristesse du roi (1952, conservée au Centre Pompidou, Musée national d’art moderne).

Sélection bibliographique

Rummens, Maurice ; Ruf, Beatrix ; Rutten, Bart... [et al.]. The oasis of Matisse : [ exhibition : Stedelijk Museum, Amsterdam, 27 March - 16 August 2015]. Amsterdam : Stedelijk Museum ; Köln : König, 2015.

Buchberg, Karl ; Culliman, Nicholas ; Hauptman, Jodi... [et al.]. Henri Matisse : the Cut-Outs [Exhibition, London, Tate Modern, 17 April-7 September 2014 ; New York, The Museum of Modern Art, 25 October 2014 - 9 February 2015]. London : Tate gallery publishing, 2014.

Monod-Fontaine, Isabelle ; Palazzo dei Diamanti (Ferrara) ; Galleria civica d'arte moderna (Ferrara)... [et al.]. Matisse, la figura : la forza della linea, l'emozione del colore : [mostra, Palazzo dei Diamanti, Ferrara, 22 febbraio-15 giugno 2014]. Ferrara : Fondazione Ferrara Arte, 2014.

Debray, Cécile. Matisse : paires et séries : [exposition, Paris, Centre national d'art et de culture Georges Pompidou, du 7 mars 2012 au 18 juin 2012]. Paris : Centre Georges Pompidou, 2012.

Forestier, Sylvie ; Pulvénis de Séligny, Marie-Thérèse. Matisse : le ciel découpé : [exposition, Musée Matisse de Nice, du 22 juin au 17 septembre 2012]. Paris : Citadelles & Mazenod, 2012.

***   Ouvrages disponibles au Centre de Ressources   ***

Partager cette page