FONDATION LOUIS VUITTON, BUILDING IN PARIS BY FRANK GEHRY

 

Con l'intervento di Daniel Buren

 

du 27 mai 2016 au 26 février 2017 - Espace Louis Vuitton in Venice

image

© Fondation Louis Vuitton / Jean Larivière

HORAIRES

Du lundi au samedi 10.00 - 19.30

dimanche 10.30 - 19.30

Calle del Ridotto 1353, 30124 VENEZIA

Tel. +39 041 884 4318

Pour Paris, un rêve devenu réalité

 

« I dream of designing a magnificent vessel for Paris that symbolizes France’s profound cultural vocation »

Frank Gehry

 

C’est l’histoire de ce rêve que retrace l’exposition, en offrant une immersion dans l’univers créatif de l’architecte américano-canadien, qui a reçu le prestigieux prix Pritzker en 1989.

 

L’exposition présente une sélection de maquettes réalisées par l’agence Gehry Partners au cours du projet. Elles sont organisées par ensembles, retraçant l’étude des différents aspects du bâtiment : Inscription dans le site, Programme, Conception du projet, Espaces intérieurs, Icebergs et Voiles de verre. Conçue à la demande de Bernard Arnault, Président du groupe LVMH et Président de la Fondation Louis Vuitton, cette exposition a été imaginée par les équipes de Frank Gehry, en étroite collaboration avec la Fondation. Les ensembles de maquettes évoquent des bancs de poissons, une référence chère à Frank Gehry.

 

Les œuvres semblent flotter dans une atmosphère liquide dont la dynamique est renforcée par une surprenante vidéo, réalisée notamment grâce à des drones, offrant une vision non-anthropométrique de l’édifice. Le parcours proposé est à l’image du bâtiment, fait de détours et de découvertes. Il permet une immersion dans le projet de Frank Gehry, afin de découvrir la genèse de ce monument qui vient enrichir le patrimoine architectural de Paris.

 

Initialement dévoilée à Paris à l’occasion de l’inauguration de la Fondation Louis Vuitton, cette exposition a été spécialement redessinée par l’agence Gehry Partners pour l’Espace de Venise, Calle del Ridotto, à quelques pas de la place Saint-Marc. Cette itinérance, qui s’inscrit dans le programme Hors-les-murs de la Fondation, vise à présenter l’architecture mais également les activités de la Fondation qui, en mars dernier, avait déjà accueilli plus de 1,5 million de visiteurs. Ce printemps 2016 à Paris, la Fondation présente sur ses douze voiles de verre une spectaculaire intervention de l’artiste Daniel Buren qui renouvelle la perception de l’édifice.

 

Afin de faire écho à ce travail et grâce à la présence de la verrière, Daniel Buren a voulu concevoir une installation spéciale pour l’espace de Venise. En outre, des écrans permettent d’illustrer la richesse de la programmation artistique, composée d’expositions temporaires - contemporaines ou à caractère historique - ainsi que d’accrochages de la collection et de concerts au sein de l’auditorium.

 

L’activité artistique constitue l’enjeu même de la Fondation et le véritable dessein de Frank Gehry et Bernard Arnault qui sont à l’origine de ce nouveau monument offert aux parisiens et aux publics du monde entier – un monument déjà emblématique de la création du XXIème siècle. Ce projet a vu le jour grâce au mécénat du groupe LVMH, de ses Maisons et de Louis Vuitton, en cohérence avec les valeurs portées par l’ensemble des collaborateurs du groupe et de ses actionnaires. La Fondation Louis Vuitton témoigne d’une passion, d’un élan optimiste aujourd’hui incarné par cet édifice qui nous invite à un « voyage en création ». Elle est un rêve devenu réalité.

Daniel Buren

 

Brisées par les reflets : les couleurs est une intervention spécifique de Daniel Buren, conçue en dialogue étroit avec l’espace culturel Louis Vuitton en écho à son intervention sur les voiles de verres de la Fondation Louis Vuitton à Paris. Ici, sur la verrière, l’artiste français a disposé des filtres colorés dont les projections lumineuses viennent se refléter sur des bandes alternativement blanches et en miroir dans un effet de vibration intense.

 

Artiste majeur de la scène internationale, Daniel Buren (1938-FR) développe depuis les années 1960 une oeuvre radicale, caractérisée par l’utilisation de son « outil visuel » (des bandes verticales alternativement blanches et colorées de 8,7 cm de large). Toutes ses œuvres sont conçues en fonction des particularités de leur lieu d’accueil et sont réalisées in situ, aussi bien dans l'espace public que dans les musées et les galeries d’art.