GERHARD RICHTER

Espace Louis Vuitton, Beijing

 

Du 29 juin au 26 novembre 2017

À l’occasion de son inauguration, l’Espace Louis Vuitton Beijing est heureux d’annoncer une exposition inédite consacrée à l’artiste allemand Gerhard Richter. Cette exposition fait partie du programme « Hors-les-murs » de la Fondation Louis Vuitton qui a pour mission de dévoiler des œuvres jamais exposées de la collection dans les Espaces Culturels Louis Vuitton à Tokyo, Munich, Venise et Beijing. Cette initiative illustre la volonté première de la Fondation de monter des projets internationaux et de les rendre accessibles au public le plus large.

Depuis le début des années 1960, Gerhard Richter a composé un corpus d’œuvres paradoxales à mi-chemin de l’art figuratif et de l’art abstrait. Peintre de formation classique, Richter manifeste dans son œuvre une continuelle fascination pour la puissance de l’image et une relation durable et difficile avec la photographie. Dans ses premières œuvres, il peint des agrandissements de photographies en noir et blanc, souvent extraites de journaux ou de ses albums de famille qu’ils représentent uniquement dans une gamme de gris. Richter floute les sujets qu’ils représentent, s’écartant de la peinture figurative traditionnelle afin de séparer la peinture de la photographie. Pour lui, si chacun de ces moyens d’expression peut prétendre refléter ou exprimer la réalité honnêtement, ils ne suggèrent en fin de compte qu’une vision partielle ou incomplète d’un sujet et offrent une signification beaucoup moins objective qu’initialement prévu.

 

Si Richter s’est nourri des mouvements artistiques de la fin du XXe siècle tels que l’expressionnisme abstrait, le Pop Art, le minimalisme et le conceptualisme, il ne les a jamais complètement adoptés restant très perplexe devant leurs grandes idéologies artistiques et philosophiques. C’est ce que démontre son corpus extrêmement varié, notamment ses portraits, peintures de paysages et natures mortes tirés de la photographie, ses abstractions gestuelles et monochromes et ses grilles colorées où prédominent les thèmes du hasard, du réalisme et de l’abstraction.

 

En 2008, le Musée d’art national de Chine a présenté pour la première fois l’œuvre de Gerhard Richter avec une série de peintures datées de 1963 à 2007. Aujourd’hui, l’Espace Louis Vuitton Beijing invite le public à poursuivre la découverte de cet artiste internationalement reconnu. Richter est un artiste emblématique de la Collection de la Fondation Louis Vuitton, qui possède plusieurs de ses œuvres hautement significatives. Une salle entière lui fut consacrée lors de l’inauguration du bâtiment en 2014. Pour marquer la nouvelle exposition de Beijng il fallait à l’évidence montrer une version jamais exposée – Version VII – de l’œuvre kaléidoscopique de Richter, 4900 Colours (2007). Composée de 196 panneaux, chacun comprenant 25 cases colorées qui peuvent être disposées selon 11 configurations fondamentales, cette œuvre prolonge la recherche de l’artiste sur le colorfield painting, style de peinture sur lequel il travailla dès 1966 en reproduisant à grande échelle des nuanciers industriels produits par des fabricants de peinture. L’œuvre incarne la facture de Richter et sa quête constante pour finalement « désubjectiviser » la peinture. C’est la raison pour laquelle il nous a semblé important d’exposer un exemple emblématique de l’œuvre picturale de l’artiste puisque la peinture reste le moyen d’expression privilégié de la tradition occidentale.

 

La Fondation extrait aussi de sa Collection les œuvres Strip (920 -1)Strip (921-2) et Strip (921-5) (2011) qui révèlent davantage encore l’intérêt de l’artiste pour la relation entre peinture et photographie. Ces œuvres sont en effet réalisées à partir de tirages numériques d’agrandissements photographiques de peintures réalisées avec une raclette créées par l’artiste en 1990.

image

Gerhard Richter. Strip (921-2)

©  Gerhard Richter © Fondation Louis Vuitton / Martin Argyroglo

Horaires

De lundi à samedi 11h - 19h

Ouvert pendant les vacances

 

Espace Louis Vuitton Pékin

China World Shopping Mall W. Bldg.

1 Jianguomenwai Ave.

Beijing

À propos de l’artiste

Gerhard Richter est né à Dresde, en Allemagne en 1932. Il vit et travaille aujourd’hui à Cologne. Peintre de formation classique, il est l’auteur d’une œuvre  considérable et paradoxale qui se situe à mi-chemin de l’art figuratif et de l’art abstrait. Richter a représenté son pays à la Biennale de Venise en 1972 et il a participé à (d)OCUMENTA, Kassel, en 1977, 1982, 1987, 1992 et 1997. Des expositions consacrées à l’œuvre de Richter ont été organisées par des grands musées du monde entier, notamment le Museum of Modern Art à San Francisco (1989), la Tate Gallery à Londres (1991), le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía à Madrid (1994), le Martin-Gropius-Bau à Berlin (1997), le Deutsche Guggenheim à Berlin (2002), le Museum of Modern Art à New York (2002), le Hirshhorn Museum and Sculpture Garden à Washington, D.C. (2003), le Kunst Museum à Bonn (2004), le National Museum of China à Beijing (2008) et la National Portrait Gallery à London (2009).

 

À propos de la Fondation Louis Vuitton

La Fondation Louis Vuitton est une institution au service de l’intérêt général qui se consacre exclusivement à l’art et aux artistes contemporains, et aux œuvres du XXe siècle dont ils s’inspirent. La collection de la Fondation et les expositions qu’elle organise visent le public le plus large possible. Le bâtiment conçu par l’architecte Frank Gehry constitue l’aboutissement de l’expression artistique de la  Fondation. Ce bâtiment, déjà reconnu comme un exemple emblématique de l’architecture du XXIe siècle, a accueilli depuis son ouverture en octobre 2014 plus de 1 million de visiteurs par an venus de France et du monde entier. Confirmant la reconnaissance internationale de l’engagement artistique de la Fondation, Icônes de l’art moderne. La Collection Chtchoukine (octobre 2016-mars 2017) a accueilli, à elle seule, le nombre record de 1,2 million de visiteurs.

 

Dès son ouverture à Paris, la Fondation Louis Vuitton a annoncé qu’elle engagerait des initiatives internationales, tant à la Fondation qu’en partenariat avec des institutions publiques et privées, et notamment avec d’autres musées et fondations. La Fondation assure également la direction artistique du programme spécifique « Hors-les-murs » au sein des espaces culturels de Munich, Venise, Beijing et Tokyo. Ces espaces se consacrent exclusivement à des expositions d’œuvres appartenant à la Fondation. Les expositions ouvertes au public sont gratuites, et les programmes font l’objet d’une communication culturelle spécifique.