Rencontre

Dominique Gonzalez-Foerster et Yann Perreau

 

Lundi 17 septembre 2018, 17h

Auditorium

À l’occasion de l’exposition « Au diapason du monde », un programme de rencontres est organisé réunissant des artistes et des scientifiques, sociologues, anthropologues, philosophes.

image

Quel(s) nouveau(x) lien(s) entre l’Homme et son environnement ?

 

Chacune des œuvres Dominique Gonzalez-Foerster est l’occasion de différentes « apparitions », propices à l’invention d’identités, qui ouvrent selon l’artiste, de nouveaux espaces plastiques. Apparitions-disparitions, réflecteurs & existences moindres sont au cœur des réflexions de ces deux intervenants.

 

Les artistes d’aujourd’hui, se font l’écho des recherches privilégiées pour saisir et comprendre l’unité des innombrables formes de vie qui tissent notre monde au-delà de la distinction entre l’humain, l’animal, le végétal voire le minéral.

 

horaires

Lundi 17 septembre 2018 17h

tarifs

image

Dominique Gonzalez-Foerster

 

Depuis la fin des années 80, Dominique Gonzalez-Foerster explore les relations entre réalité et fiction sous forme d’environnements, de performances, de photos et de films. Croisant des réminiscences cinématographiques, littéraires et musicales, chacune de ses œuvres est l’occasion de différentes « apparitions ». Dépassant la notion d’individu, elles attestent d’une forme d’anonymat.

image

Yann Perreau

 

Yann Perreau est commissaire d’exposition, écrivain et critique. Après cinq ans passés à Londres en tant qu’Attaché du Livre à l’Institut Français du Royaume-Uni puis journaliste indépendant, correspondant notamment pour Libération, Art Press,  il s’installe à Los Angeles en 2007. Attaché culturel pour le sud-ouest des États-Unis de 2007 à 2010, il fonde en 2011 sa galerie Here is Elsewhere à West Hollywood. Il vit désormais entre Paris, Istanbul et Los Angeles et organise des expositions en France comme à l’étranger. Il collabore aussi aux Inrockuptibles, France Culture  et Vanity Fair.  Auteur de trois livres dont le dernier, Anonymat : histoire(s) d’une contre-culture, fut publié par Grasset en 2016, il est membre du Collège International de Pataphysique et vice-Président de la California International Art Foundation.