Récital Piano Nouvelle Génération  – Beatrice Rana

 

Samedi 20 janvier 2018, 20h30

18 ans et premier prix du prestigieux Concours de Montréal, 20 ans et prix du public au Concours Van Cliburn… Les muses du talent et de la grâce se sont penchées sur le berceau de Béatrice Rana !

Depuis cette série de récompenses, la pianiste italienne construit un parcours reconnu par les scènes internationales mais hors des sentiers battus, faisant découvrir au grand public les œuvres qui lui sont les plus chères. Celles de Ravel, dont les Miroirs, terminés en 1906, furent souvent rapprochés de l’impressionnisme, par leurs thématiques et leurs couleurs chatoyantes ; celles de Schumann : composées en 1834 par un musicien en pleine maîtrise de son art, les Études Symphoniques témoignent de sa passion pour les nouvelles possibilités techniques de l’instrument et permettent à Béatrice Rana de mettre à l’épreuve une virtuosité magistrale. 

 

 

 

PROGRAMME

 

Robert Schumann

Blumenstück op.19 

 

Robert Schumann

Etudes Symphoniques op.13 

 

----- pause -----

 

Maurice Ravel

Miroirs

 

Igor Stravinsky / Guido Agosti

L’Oiseau de Feu

 

tarifs

image

Beatrice Rana

piano

 

À l’aube d’une très belle carrière, Beatrice Rana marque les esprits à travers ses concerts dans le monde par son impressionnante maturité et sa profonde personnalité musicale.

 

En juin 2013, Beatrice Rana remporte à 20 ans le 2e Prix (médaille d’argent) et le Prix du Public du très prestigieux Concours Van Cliburn aux États-Unis, qui la propulse au très haut niveau auquel elle est promise.  Elle avait été révélée à l’échelle internationale deux ans auparavant en remportant le 1er Prix et tous les prix spéciaux du Concours International de Montréal.

 

Beatrice Rana se produit régulièrement dans les salles et festivals les plus illustres comme le Théâtre des Champs-Elysées, le Wigmore Hall, le Royal Albert Hall ou le Queen Elizabeth Hall de Londres, le Konzerthaus et le Musikverein de Vienne, la Tonhalle de Zurich, le Konzerthaus de Berlin, la Philharmonie de Cologne, le Festival de Verbier, Ferrara Musica, le Festival de la Roque d’Anthéron, le Festival de Pâques d’Aix en Provence, les Rencontres Musicales d’Evian,  le Festival de Lugano, la Scala de Milan, le Prinzregententheater, la Philharmonie et la Herkulessaal de Munich, le Kennedy Center de Washington.

Elle travaille avec plusieurs des plus grands chefs au monde tels que Riccardo Chailly, Antonio Pappano, Yannick Nézet-Seguin, Fabio Luisi, Gianandrea Noseda, Zubin Mehta, Osmo Vänska, Fabien Gabel, Lahav Shani, Andrés Orozco-Estrada, Susanna Mälkki, Leonard Slatkin, Roger Norrington, James Conlon, Emmanuel Krivine, Yuri Temirkanov, Jun Märkl, Trevor Pinnock, Mirga Grazinyte-Tyla, Yutaka Sado, et avec des orchestres comme le London Philharmonic, le Los Angeles Philharmonic, le Philadelphia Orchestra, l’Orchestre Symphonique de la NHK, la Camerata Salzburg, l’Orchestre National de France, le Birmingham Symphony Orchestra, la Santa Cecilia de Rome, la Scala de Milan, l’Orchestre Symphonique de la RAI, le Detroit Symphony Orchestra, le Tonkünstler de Vienne.

La saison 2017/2018 marquera ses débuts en récital dans la grande salle du Concertgebouw d’Amsterdam dans la série des Piano Masters. Elle retrouvera la Philharmonie de Cologne, se produira entre autres lieux prestigieux à la Philharmonie de Munich,  fera ses débuts avec le Royal Concertgebouw Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Saint Petersbourg, le Helsinki Philharmonic, le Seoul Philharmonic, le Seattle Symphony Orchestra, le Dallas Symphony Orchestra ou l’Orchestre National de France. Lors de l’été 2017, elle retrouvera le Los Angeles Philharmonic au Hollywood Bowl fera ses débuts aux BBC Proms avec le BBC Symphony Orchestra ainsi qu’au Mostly Mozart Festival au Lincoln Center de New York sous la baguette de Gianandrea Noseda.

 

En 2017 Beatrice a présenté chez Warner Classics sa magnifique version des Variations Goldberg qu’elle a jouées sur plusieurs grandes scènes à travers le monde (Wigmore Hall, Théâtre des Champs-Elysées, Herbst Theater de San Francisco, Konzerthaus de Berlin , Toppan Hall de Tokyo, Casa da Musica de Porto, Santa Cecilia de Rome, Flagey, Festival de Pâques d’Aix en Provence).

En novembre 2015 son premier album chez Warner Classics consacré au 2e concerto de Prokofiev et au 1er concerto de Tchaikovsky, dans lequel elle est accompagnée par l’Orchestre de l’Accademia di Santa Cecilia di Roma dirigé par Antonio Pappano, avait reçu les meilleures distinctions (Editor’s Choice de Grammophone Magazine, Disque du Mois de BBC Magazine). Le Times la compare  alors à Martha Argerich par « ce mélange  d’articulation musclée, de clarté éblouissante et de malice ». Le Guardian voit dans son jeu « un dosage idéal de solidité soutenue de bout en bout et d’éclat, avec une lueur dans le regard ».  Ce disque lui avait valu la distinction de Révélation de l’Année lors des BBC Music Awards 2016.

 

Née dans une famille de musiciens dans le sud de l’Italie, Beatrice a commencé ses études de piano à l’âge de 4 ans et devient l’élève de Benedetto Lupo au Conservatoire Nino Rota, dont elle sort diplômée précocement à 16 ans. Beatrice a étudié à la Hochschuhle de Hanovre auprès d’Arie Vardi et continue d’étudier à la Santa Cecilia de Rome auprès de Benedetto Lupo.

image

© Nicolas Bets